Inti Solidarité Nicaragua Amérique Centrale

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Projets pédagogiques

Fil des billets

mardi 15 décembre 2015

CDI Eduardo Contreras – Doris Maria Morales Tijerino – Angelita Morales

Dès le premier jour de notre arrivée, nous avons visité le CDI pour voir tous les aménagements faits depuis le tremblement de terre qui avait fortement endommagé un des bâtiments, le transfert de la cuisine de l’Angelita au CDI, la nouvelle boulangerie qui est maintenant bien équipée, et bien sûr pour saluer le personnel.

Tout est vraiment très beau et accueillant.

CDI_15.JPG

Lire la suite...

samedi 12 décembre 2015

Centre de formation technique de la Police

Oscar Antonio Martinez (22 ans) travaille depuis 10 mois, du lundi au samedi, dans la boulangerie INTI du Centre de développement infantile CDI Eduardo Contreras.

Il a obtenu son diplôme de boulanger au Centre de formation technique de la police, en lien avec INATEC, mais il raconte qu’il a surtout appris le métier avec Jorge, le responsable de la boulangerie.(qui avait lui-même appris le métier à l’Angelita)

Il vit chez sa mère, le père étant au Costa Rica et il a quatre sœurs et trois frères, le dernier n’ayant que deux ans. Les dimanches, il poursuit ses études au lycée (5ième année du secondaire) Sa mère travaille au marché. Il ne mange pas de viande et dans son temps libre il dessine.

Nous nous sommes rendus à ce centre éducatif de la police où des jeunes entre 16 et 24 ans qui ont été détectés pour des problèmes de comportement peuvent apprendre un métier : boulanger, coiffeur, mécanicien, informaticien, artisanat. Ils peuvent aussi rattraper ou terminer l’école primaire.

Lire la suite...

Jorge

Jorge.JPG

Originaire de Niquinihomo, iI avait 22 ans lors qu’il fut victime d’un accident de la circulation à Managua, le 28 novembre 2015.

Quelques semaines auparavant, nous l’avions vu travailler dans la nouvelle boulangerie INTI, content du nouveau four, souriant, dynamique, la tête pleine de rêves et de projets.

Lire la suite...

samedi 18 juillet 2015

Quelques nouvelles du CDI, Doris et Angelita

L’année scolaire se poursuit, rythmée par les évènements comme la semaine de l’enfance, la fête des mères et des pères qui donnent chaque fois l’occasion aux élèves de montrer leurs capacités artistiques.

Les cours de cirque se font maintenant au CDI et intègrent les élèves des deux dernières années d’école primaire. Même si les jeunes de l’Angelita ont déjà plus d’expérience, cela permet une plus grande relation entre les deux centres.

Une infirmière a été embauchée récemment.

Deux employées sont enceintes, ainsi que Mercedes qui a passé le bac l’année dernière et qui travaille à la crèche. Cela fera trois nouvelles mères célibataires. Les pères toujours aussi irresponsables.

Enfants parrainés  Angel et Belén

AngelBelén

Lire la suite...

dimanche 19 avril 2015

Rentrée scolaire 2015

Rentrée scolaire CDI

La rentrée scolaire a commencé avec pratiquement le même effectif que l’année dernière.

Crèche : 9 bébés et 59 enfants, soit 68 enfants

Maternelle : premier niveau 40

Second niveau 41

Troisième niveau 60, soit 141 enfants

École primaire

CP 41

CE 1 40

CE2 40

CM1 35

CM2 22

6ième 7 soit 185 élèves

ce qui fait un total de 394 enfants

Lire la suite...

jeudi 22 janvier 2015

Centre scolaire Angelita Morales Aviles – 2014

a l'angelita

Les Colporteurs de rêves ont formé les élèves de l’Angelita aux arts du cirque début 2014

Introduction

Malgré les efforts récents, l’éducation au Nicaragua présente encore d’importants défis pour arriver à assurer une éducation de qualité pour tous les enfants en âge scolaire qui leur permettra de se préparer pour la vie et le travail. Même si le gouvernement du Nicaragua a remplacé, construit et réhabilité près de 5 528 classes pendant la période 2014, beaucoup de limitations persistent encore quant à l’accès des services de base, surtout dans les zones rurales.

La crise économique que vivent les familles de nos enfants de l’Angelita Morales affecte aussi l’éducation : les parents sans travail n’arrivent plus à envoyer leurs enfants à l’école et ainsi commence un cercle sans éducation et formation. Il n’y a pas de travail, sans travail, il n’y a pas de santé et encore moins l’éducation, augmentant ainsi le niveau d’analphabétisme. Ce sont surtout les jeunes filles et garçons qui n’ont plus d’espoir dans le futur, qui vivent dans la rue, dans la violence.

Lire la suite...

Bilan de l’année scolaire 2014 du CDI Eduardo Contreras

Avant le début de l’année scolaire, nous avons organisé un cours de soutien pour des enfants de la maternelle et de l’école primaire en alternance avec des cours de peinture, de natation et d’autres activités récréatives.

Les enseignants de la maternelle et du primaire ont suivi des cours de formation et ont réalisé des décorations pour rendre les salles accueillantes.

Nous avons commencé l’année scolaire avec les effectifs suivants :

À la crèche : 64 enfants

À la maternelle : 171 enfants et

À l’école primaire ; 213 enfants

Parmi ces enfants, nous avons intégré plusieurs avec des handicaps.

Un enfant avec le syndrome de Down à la crèche

Une fille avec le syndrome de Down en maternelle

Deux enfants avec le syndrome d’Asperger en maternelle

Deux enfants avec le syndrome de Down en primaire, ainsi que trois enfants avec retard mental.

Sept enfants avec des problèmes d’attention et d’hyperactivité.

pequenos

Le bâtiment de la crèche ayant été fortement endommagé pendant le tremblement de terre, il fallait improviser et chercher des lieux sûrs

Lire la suite...

jeudi 4 septembre 2014

Nouvelles de nos projets

Le 19 juillet, les Nicaraguayens ont fêté le 35° anniversaire de la Révolution et le 17 août, le Centre éducatif DMMT (Doris Maria Morales Tijerino) a célébré le 34° anniversaire de sa fondation.

Le fonctionnement a été très perturbé cette année du fait des tremblements de terre du mois d’avril responsables de la destruction de l’un des bâtiments et à l’origine de la décision du ministère de l’éducation d’interrompre les cours pendant un mois.

Rosario a dû emprunter les 18 000 $US pour la reconstruction en hypothéquant son restaurant. Pour le remboursement, toute une série d’activités ont été mises en place.

La responsable de la boulangerie qui a trouvé un emploi mieux rémunéré a démissionné. Il a donc fallu trouver une nouvelle personne et la mettre au courant.

C’est l’un des problèmes à résoudre par le Centre éducatif de ne pas pouvoir des salaires plus élevés pour conserver les personnes les plus qualifiées.

nuevo localcafeteria 14

Grâce en partie à la subvention de 1000 € du Conseil Général de Savoie par l’intermédiaire de Pays de Savoie Solidaires, la boulangerie sera transférée prochainement dans un local entièrement rénové.




La cafétéria a également été inaugurée début août. Il faut espérer à présents que tous ces efforts permettront d’augmenter les ventes afin de contribuer au fonctionnement du Centre Angelita Morales.

Lire la suite...

- page 2 de 3 -