Projets pédagogiques

Fil des billets

mardi 1 novembre 2016

Le CDI Eduardo Contreras

Au CDI les activités et les visites se succèdent. La fête du maïs annuel a été de nouveau un succès avec la participation de la plupart des parents. Le bénéfice permettra de réparer le toit de l’un des bâtiments.

La prof parisienne, Karyne est aussi revenue cette année. Pendant son séjour de 15 jours, elle a créé une mini entreprise. 16 élèves du CDI et de l’Angelita qui restent au centre jusqu’à 17 h ont été choisis pour en faire partie. Avec l’aide de Rosita et de Ana Gabriela qui travaillent dans l’atelier des travaux manuels, ils ont élaboré des pinatas qui vont être commercialisées à Paris.


projet de Karyne

Lire la suite...

Le Doris Maria Morales Tijerino DMMT

L’année dernière 24 élèves ont passé le bac. Parmi les jeunes filles qui ont commencé leurs études universitaires plusieurs restent en contact avec INTI. Elles sont très enthousiastes, disent avoir fait le bon choix. Elles rencontrent toutefois des difficultés économiques. Par exemple à l’Université la plus réputée, la UCA, les mensualités sont de 100 $US par mois. Elles s’efforcent d’obtenir de bons résultats aux examens et ainsi avoir une bourse.

Beaucoup d’élèves gardent aussi le contact avec le centre et viennent à l’occasion de fêtes.

La direction du Doris est désormais assurée par

Lenis Almanza, directrice

Juan Carlos Ruiz, adjoint à la direction

Victor Garcia et Luz Danelia Talavera apportent leur appui pendant la période de transition.

Cette année, le collège a 99 élèves dans les six classes de primaire et 156 dans les cinq classes du collège parmi lesquels11 élèves sont parrainés par INTI

Lire la suite...

mercredi 6 juillet 2016

Nos projets pédagogiques

Si nous sommes bien informés sur les activités du CDI – non par des rapports, mais par l’échange régulier de courriels- ce n’est pas le cas avec le Doris où nous avons 11 élèves parrainés.

Cette année nous avons également des problèmes avec le courrier, la correspondance des élèves a leurs parrains, envoyée il y a plus de deux mois, n’est toujours pas arrivée.

Par contre le Doris entretient de bonnes relations avec un collège en Norvège avec une visite annuelle d’un petit groupe d’élèves norvégiens accompagné par des professeurs et une invitation de trois élèves du Doris accompagnés par des enseignants à voyager en Norvège. Plusieurs jeunes parrainés par INTI ont pu aller en Norvège et ont raconté leur expérience avec enthousiasme. Mais il y a eu aussi de grandes déceptions parmi ceux qui n’ont pas été sélectionnés comme Daraili qui avait passé toute sa scolarité dans le projet et qui a commencé cette année ses études à l’Université.

Brisamar a pleuré pendant plusieurs jours après l’annonce qu’elle ne figurait pas dans la sélection de cette année mais elle aura peut-être une chance l’année prochaine, l’année du bac car elle est une excellente élève et participe bien aux activités du collège. INTI n’a jamais eu les moyens pour proposer un tel échange.

A la rentrée scolaire 2016, Victor Garcia a pris sa retraite et la direction est désormais assurée par Lenys (que nous avions invité à Bourg St. Maurice, il y a une quinzaine d’années) et Juan Carlos, enseignant au Doris.

mosaique.jpg

Lire la suite...

lundi 27 juin 2016

Concours de natation à l’occasion du mois de l’enfance

Le concours a eu lieu le 16 juin avec la participation de tous les enfants du CDI et de l’Angelita.

Beaucoup de parents de grands-parents étaient présents pour les encourager.

Au Nicaragua, très peu de centres scolaires permettent aux enfants d’apprendre à nager.

Parmi les enfants, trois élèves de l’Angelita ont obtenu une médaille.
Marbel.jpg

La directrice adjointe du CDI, Edda Mercado remet la médaille à Marbel.

Elle a fait la compétition avec les enfants en sixième du CDI et a remporté le premier prix.

Lire la suite...

Les élèves du Centre Angelita Morales

20160511_103104.jpg

atelier dessin dans la cour

Lire la suite...

samedi 13 février 2016

Rentrée scolaire 2016 au Nicaragua

- Les parrainages

Nous estimons qu’il devient important de clarifier le fonctionnement des parrainages. Dans ce dessein, nous retraçons ce programme depuis le début.

Il a débuté en 1990 après la défaite électorale des sandinistes qui a eu comme conséquence la suppression de tout appui de la part des instances de l’Etat aux projets éducatifs issus des initiatives citoyennes pour pallier aux manques d’infrastructures dans ce domaine.

Notre amie, Rosario Pasquier-Luna, directrice du programme éducatif Doris Maria Morales Tijerino (DMMT) a fait appel à nous pour l’aider à sauver cette institution.

Nos familles et quelques amis ont répondu et continuent depuis leur appui.

Il s’agissait de permettre à quelques enfants dont les parents avaient perdu leur emploi ou en situation très précaire de continuer leur scolarité dans ce centre qui depuis sa création promeut une éducation intégrale.

L’argent versé par INTI est géré, comme c’est encore le cas depuis l’origine par Rosario qui connaissant bien la situation économique des familles, attribue des bourses complètes ou partielles.

Lire la suite...

mardi 15 décembre 2015

CDI Eduardo Contreras – Doris Maria Morales Tijerino – Angelita Morales

Dès le premier jour de notre arrivée, nous avons visité le CDI pour voir tous les aménagements faits depuis le tremblement de terre qui avait fortement endommagé un des bâtiments, le transfert de la cuisine de l’Angelita au CDI, la nouvelle boulangerie qui est maintenant bien équipée, et bien sûr pour saluer le personnel.

Tout est vraiment très beau et accueillant.

CDI_15.JPG

Lire la suite...

samedi 12 décembre 2015

Centre de formation technique de la Police

Oscar Antonio Martinez (22 ans) travaille depuis 10 mois, du lundi au samedi, dans la boulangerie INTI du Centre de développement infantile CDI Eduardo Contreras.

Il a obtenu son diplôme de boulanger au Centre de formation technique de la police, en lien avec INATEC, mais il raconte qu’il a surtout appris le métier avec Jorge, le responsable de la boulangerie.(qui avait lui-même appris le métier à l’Angelita)

Il vit chez sa mère, le père étant au Costa Rica et il a quatre sœurs et trois frères, le dernier n’ayant que deux ans. Les dimanches, il poursuit ses études au lycée (5ième année du secondaire) Sa mère travaille au marché. Il ne mange pas de viande et dans son temps libre il dessine.

Nous nous sommes rendus à ce centre éducatif de la police où des jeunes entre 16 et 24 ans qui ont été détectés pour des problèmes de comportement peuvent apprendre un métier : boulanger, coiffeur, mécanicien, informaticien, artisanat. Ils peuvent aussi rattraper ou terminer l’école primaire.

Lire la suite...

- page 2 de 4 -