Parmi les plus grands, certains travaillent les après-midi ou les soirs. Un jeune est veilleur de nuit. Une fille a du diabète et des problèmes cardiaques et manque souvent. Plusieurs jeunes sont maltraités dans leurs familles et ont des relations difficiles avec leurs camarades de classe, mais s’intègrent peu à peu. Une autre jeune était droguée et a subi un traitement grâce auquel elle est parvenue à arrêter. Son père l’a beaucoup aidé pendant toute cette période et maintenant elle fait de gros efforts pour étudier. Très peu d’élèves ont l’appui de leurs familles pour les motiver et les conditions à la maison pour étudier sont mauvaises. Par contre, beaucoup ont compris que l’école est la seule possibilité pour eux de se préparer un avenir meilleur que celui de leurs parents et les institutrices les encouragent au mieux. Nous apprécions leur regard très positif sur les élèves et qu’elles valorisent leurs efforts et apportent leur soutien à ceux qui ont des difficultés d’apprentissage ou rencontrent des problèmes affectifs ou de comportement.

Rapport juin 2009

77 élèves fréquentent le centre. La discipline s’est améliorée en comparaison des années précédentes, même si certains problèmes persistent, comme par exemple les absences dues au fait que des élèves doivent aider leurs parents ou garder des frères et sœurs. Nous n’avons pas eu de désertion scolaire comme les autres années, même si dans les familles il n’y a pas de bonnes conditions pour étudier et que les études ne sont pas une priorité pour la plupart d’entre elles . Le fait que les élèves de la dernière année (5to grado) du DMMT viennent tous les vendredi à l’Angelita pour aider les élèves en difficulté d’apprentissage est une grande aide. Des cours d’éducation sexuelle ont été donnés car on ne peut pas ignorer que la vie sexuelle commence très tôt. Les élèves reçoivent un déjeuner ce qui est très important au moment où la situation économique s’est encore dégradée. Nous sommes fiers qu’aucun de nos élèves ne fasse partie des bandes de délinquants.

Alimentation

Le programme d’apprentissage dans la boulangerie a été modifié de sorte qu’actuellement il n’y a que deux élèves qui participent systématiquement à l’élaboration du pain, des pâtisseries, des pizzas etc. Par contre tous les 34 élèves du 3ième cycle participent obligatoirement aux cours de cuisine. Les cours ont lieu tous les jours, et chaque élève y participe au moins deux fois par mois. Ils apprennent à faire des salades, des tortillas, des jus de fruits naturels, du riz, et en général toute la base des repas nicaraguayens. L’élaboration des confitures, faute de commercialisation, se limite à l’autoconsommation. En ce moment c’est la récolte des ananas et c’est donc surtout ce fruit qui est utilisé. Tous les élèves sont impliqués dans le potager scolaire. La Mairie de Managua fournit trois fois par semaine une assistance technique pour semer des bananes plantains, une sorte de courgettes, la chayotte etc. Nous souhaitons former un groupe de travail qui assurera la continuité du projet lorsque cet appui technique prendra fin. On cultive avec du compost et des insecticides naturels élaborés par les élèves.

Travaux manuels

Les élèves ont commencé à faire des bracelets de plusieurs couleurs afin qu’en même temps leurs mains et leurs têtes s’habituent à la discipline et au rythme du tissage. Après, une fois la technique de base apprise, on procédera au dessin et à l’élaboration de hamacs. On profitera de cette période d’apprentissage de fabrication de petits hamacs pour faire connaître les produits déjà réalisés et trouver une clientèle. Le tisserand a eu quelques problèmes avec la justice et nous avait abandonné. Mais il est revenu et un autre jeune qui vient du centre « Los Quinchos » (un projet pour les jeunes drogués) nous appuie. En contrepartie nous l’aidons pour ses études. D’autres travaux manuels ont été réalisés.

Natation

Les élèves participent aux cours de natation dans la piscine « los Delfines » Toutefois, ce qui est aussi le cas dans d’autres écoles, certains parents n’autorisent pas leurs enfants à pratiquer ce sport par peur de l’eau.

Conclusion

Nous n’avons pas encore atteint le rendement académique fixé, mais nous avons avancé en ce qui concerne la fréquentation ce qui est significatif vu la crise économique actuelle, et aussi dans la préparation qui leur est donnée pour affronter la vie.