L’article explique que « Malgré les dénonciations systématiques d’importants abus de droits humains et de la corruption de la police et de l’armée, le Pentagone a augmenté les dépenses faites de 53,8 millions de dollars pour l’année fiscale de 2011, reflétant une augmentation de 71% par rapport à l’année précédente ». L’auteur dévoile aussi que pour l’année 2013 le budget militaire d’Obama augmentera également pour le Honduras.

La valeur des contrats ne comprend pas les coûts directs tels que les frais de carburant ni les dépenses pour exercices militaires. Selon Lindsay, quelques lignes de dépenses comprennent également des redevances et autres avantages pour l’élite impliquée dans le coup d’État de 2009.




Les budgets d’exercices militaires comprennent la construction d’infrastructures telles que l’opération appelée « Más allá del Horizonte », qui prévoit quatre mois de durée à compter du 12 mars. En ce sens, il existe une rubrique de dépenses où l’on peut observer que les unités de génie militaire des Etats Unis planifient transporter ultérieurement des matériaux vers et depuis « La nueva construcción de Michelleti », près du bataillon d’infanterie de Naco, Cortés.

Les informations indiquent aussi des flux de carburants périodiques vers plusieurs points géographiques au Honduras, y compris des localités qui ont été confirmées comme espaces d’opérations militaires des Etats Unis, telles que la Laguna de Caratasca et l’Île de Guanaja. Ces mêmes sources signalent la construction d’infrastructures dans ces lieux, s’ajoutant à la présence militaire étatsunienne existante à la Base militaire de Soto Cano « Palmerola ».




On rapporte également des demandes de combustible pour l’US Air Force dans d’autres localités, qui incluent Naco, Morocón et Aguacate.