Au Doris, l’échange avec un collège norvégien se poursuit et une délégation est venue récemment.

Les élèves ont aussi visité le musée de Sandino en leur rappelant la lutte de ce héros national pour l’indépendance du pays.

En juin quelques élèves ont visité le petit village près de Somoto – comme tous les ans – pour apporter des vêtements et des aliments. Avant, ils organisèrent des activités et avec l’argent recueilli, ils offrirent une piñata pour les petits et un goûter pour les plus grands pour apporter ainsi un peu de joie parmi cette population très pauvre.

Nous avons reçu les notes semestrielles des jeunes parrainés que j’ai communiqué aux parrains.

Certains ont d’excellents résultats.

Il y a eu aussi la compétition annuelle de natation des trois centres.

Lucie continue son soutien aux élèves en difficulté et elle écrit que bientôt, ils n’auront plus besoin d’elle. Son séjour de six mois se terminera en août. L’échange entre nous fonctionne très bien.

Son compagnon, Vincent, l’a rejoint pour 3 mois. Il se rend utile à la boulangerie et cherche à trouver un complément d’argent pour le grand four par« growfounding « 





Comme déjà mentionné dans la lettre, nous avons obtenu la subvention de 3 000€ qui ne couvre pas la totalité des coûts. La porte d’entrée de la boulangerie doit aussi être élargie pour pouvoir procéder à l’installation.

Récemment le petit four était tombé en panne et a dû être réparé d’urgence.

Rosario a pris contact avec une université qui commande maintenant tous les week-ends les petits-déjeuners et repas de midi pour une cinquantaine de personnes.

Le kiosque a été loué à une coopérative.

Avec l’arrivée de la saison des pluies, les terres ont été préparées pour de nouvelles cultures.

Le toit d’un des bâtiments de l’Angelita a été fortement endommagé par la chute de grosses branches. Encore des dépenses en perspective.