Au Nicaragua, nos partenaires sont toujours aussi dynamiques, toujours en train d’améliorer l’enseignement, de se former, de trouver des solutions pour trouver des financements.

Ainsi un point de vente a été installé au centre Angelita face à l’église pour la vente de pains, pâtisseries, confitures maison, artisanat provenant de l’atelier du CDI.

Par contre, il y a peu d’échange entre parrains et enfants parrainés. La poste fonctionne souvent très mal et peu de parrains prennent le temps pour écrire. Pourtant dans le passé certains parrainages avaient abouti à de belles amitiés. Et pour beaucoup les lettres représentaient un vrai encouragement.

Je vous remercie pour votre solidarité et vous souhaite un bel été.

Ruth Mougel