Ce sont les bénéfices réalisés sur les activités d’INTI comme telle qui ont permis de couvrir la différence entre les fonds reçus des membres et parrains (hors cotisations) et les fonds envoyés au Nicaragua : sur les ventes de livres : 1.447,78 €, sur le repas spectacle avec K’Samba : 1.051,67 €, sur la vente de calendriers : 521,50 €.

Le montant net des charges de fonctionnement déduction faite des cotisations et de la subvention municipale fut de 108 ,07 €.

Au bilan au 31/12/2016 :

 Actif :

o Stock d’artisanat et de peintures du Nicaragua………. 141,87 €

o Produit à recevoir sur les parrainages …………………. 16,77 €

o Disponibilités en banque et caisse …………………….. 2.293,35 € 2.451,99 €

 Passif :

o Fonds associatifs au 31/12/2015……………………….. 1.058,87 €

o Excédent de 2016 ……………………………………….. 1.368,12 €

Total des fonds associatifs au 31/12/2016…………………………………….. 2.426,99 €

o Produits perçus d’avance………………………………………………………… 25,00 €

Total du passif ……………………………………………………………………. 2.451,99 €

Nous verrons plus loin que l’excédent de 2016 a été presque intégralement utilisé en 2017 pour augmenter les versements au Nicaragua.

2. Les données correspondantes de 2017

Au compte de résultat :

 Produits (ou recettes) :

o Ventes de livres (foire aux livres + autres ventes) ……… 1.525,80 €

o Ventes de calendriers Constellation ……………………... 1.168,58 €

o Subvention de la commune de Bourg St Maurice ………. 190,00 €

o Versements des membres et parrains ……………………. 21.140,76 €

o Produits financiers …………………………………………... 0,66 € 24.025,80 €

 Charges (ou dépenses)

o Part du CCFD dans les ventes de livres après la foire…. 201,50 €

o Achats de calendriers « Constellation » …………………. 542,79 €

o Services extérieurs ………… 488,96 €

o Versements au Nicaragua des parrainages et dons…… 24.127,63 € 25.360,88 €

Déficit de 2017……………………………………………………………. -1.335,08 €

Ce sont les bénéfices réalisés sur les activités d’INTI comme telle qui ont permis de couvrir la différence entre les fonds reçus des membres et parrains (hors cotisations) et les fonds envoyés au Nicaragua : sur les ventes de livres : 1.176,57 €, sur la vente de calendriers : 625,79 €. Nous n’avons pas été en mesure d’organiser un repas – spectacle comme ce fut le cas en 2016 durant la « Semaine de la solidarité internationale ».

La différence entre les charges de fonctionnement et le total des cotisations (en augmentation) et de la subvention municipale fait ressortir un excédent de 86,81 €.

Au bilan au 31/12/2017 :

 Actif :

o Stock d’artisanat et de peintures du Nicaragua………. 141,87 €

o Disponibilités en banque et caisse …………………….. 950,04 € 1.091,91 €

 Passif :

o Fonds associatifs au 31/12/2016……………………….. 2.426,99 €

o Déficit de 2017 ……………………………………….. -1.335,08 €

Total des fonds associatifs au 31/12/2016…………………………………….. 1.091,91 € Total du passif ……………………………………………………………………. 1.091,91 €

Ainsi les fonds associatifs sont revenus sensiblement au montant qui était le leur au 31/12/2015.

3. Observations sur les comptes de 2017

Les parrainages pour les deux programmes éducatifs CDI Eduardo Contreras et Doris Maria Morales Tijerino sont en légère augmentation (17.615,88 € en 2017 contre 17.355,88 € en 2016) mais la croissance est bien plus importante pour les dons affectés au programme Angelita Morales Aviles destiné à des enfants et adolescents en risque social, lesquels bénéficient du repas de midi et, outre les matières académiques, des mêmes propositions sportives et culturelles que ceux du CDI Eduardo Contreras, mais ceci de façon gratuite pour les familles.

Nous avons envoyé davantage de fonds en euros en 2017 (23.582,55 €) qu’en 2016 (20.028,36 € => +17,7 %) mais du fait de l’amélioration du cours de l’euro l’écart est plus grand en dollars (27.100 US$ en 2017 contre 20.792 US$ en 2016 => +30,3 %) et en cordobas (C$), la monnaie locale (814.160 C$ en 2017 contre 674.982 C$ en 2016 => +36,9 %).

Lors de l’assemblée générale d’INTI du 22/02/2017, nous avions estimé le montant des bourses que INTI pouvait attribuer en 2017 à 22.230 US$ (et qui viennent compléter celle que notre partenaire attribue lui-même). L’amélioration est donc de 4.870 US$ (+21,9 %).

Ainsi INTI couvre 3 % du budget total de 2017 des 3 programmes estimé à l’époque à 881.760 US$.

Nous avons pu faire une comparaison entre le coût de la scolarité dans les programmes ci-dessus au Nicaragua et le coût correspondant en France :

 Enseignement pré-élementaire : 4.970 € soit 5.711 US$ en France contre 1.180 US$ au Nicaragua

 Enseignement élémentaire : 5.440 € soit 9.112 US$ en France contre 1.240 US$ au Nicaragua

 Collège : 7.930 € soit 9.112 US$ en France contre 900 US$ au Nicaragua

 Lycée général : 10.240 € soit 11.766 US$ en France contre 900 US$ au Nicaragua.

Ainsi le coût supporté en France pour un élève de lycée serait environ 13 fois supérieur à celui qui est demandé aux parents (qui ne reçoivent pas d’aide de l’Etat) dans le collège Doris Maria Morales Tijerino au Nicaragua. Cet écart est plus grand que celui observé dans les deux pays entre le revenu par habitant et par an en parité de pouvoir d’achat (facteur 8,5).

4. Le centre social de quartier !!!!!!!!« Casa comunal San Cristobal »

Celui-ci, que nous avons fait construire en 2001 dans la ville de Chinandega, n’a pas d’influence sur les comptes de 2017. Lors de notre dernière visite en novembre 2015, nous avons malheureusement constaté que la coopérative multiservices créée en son sein en 2009 avait cessé toute activité mais que les locaux, en revanche, restaient en bon état et étaient utilisés ponctuellement par la ville pour des activités de formation professionnelle. Nous espérons relancer la dynamique qui avait présidé à sa création et nous vous informerons si nous y parvenons.

---