samedi 3 mars 2018, 08:58

Une nouvelle année scolaire

La nouvelle année scolaire a commencé le 5 février dans les trois centres.

Un grand effort est fait pour rapprocher davantage les centres autour d’un même programme. Ainsi la psychologue du Doris ,Cristian Padilla, travaille maintenant au CDI et Cindy Molina au Doris. Les classes des deux premières années d’enseignement primaire des deux centres ont été réunies au CDI avec leurs enseignants. Le programme éducatif, soit sa vision, sa mission et ses valeurs a été expliqué aux enfants.

CDI Eduardo Contreras

A la crèche il y a 51 bébés, les trois niveaux de la maternelle réunissent 152 enfants et en primaire il y a 253 enfants, soit un total de 456 enfants. Les inscriptions restent ouvertes dans les trois centres.

Deux nouvelles salles de classe ont été aménagées pour accueillir les enfants qui commencent l’enseignement primaire. Tout le centre a été repeint et les toilettes réparées.

Les cours d’été ont eu lieu du 5 au 30 janvier et ont permis à 30 enfants de se mettre à niveau dans les matières dans lesquelles ils avaient des difficultés.

Au CDI 28 enfants nécessitent une éducation spéciale adaptée à leurs différents handicaps.

Une infirmière, Santos Mendoza, surveille la santé des enfants et le Dr. Heberto Vanegas vient bénévolement - comme depuis des années – donner des consultations.

Doris Maria Morales Tijerino DMMT__
__ 76 enfants sont inscrits en primaire et 191 en secondaire, soit 267 élèves.

Yesarela entame sa deuxième année comme directrice.

Lenis Almanza et Victor Garcia qui furent à la direction du centre et qui sont à la retraite depuis l’année dernière font profiter le centre de leur expérience dans le domaine de la psychologie et de la formation.

Tous les enseignants suivent la formation continue ; des réunions ont aussi lieu pour rappeler les objectifs du programme éducatif.

Par ailleurs, la formation continue est aussi prévue pour les éducatrices et auxiliaires de la crèche et de la maternelle.

Le Centre Angelita Morales__
__ Une nouvelle enseignante, Fabiola Ponce Mendoza prendra en charge les 12 élèves de différents âges et niveaux, une tâche très dure du fait des conditions de vie de ces enfants et jeunes et qui demandent un enseignement adapté à chacun, l’affection en plus.

Il paraît qu’il y a encore d’autres jeunes qui veulent participer à ces cours qui, rappelons-le, permettent de rattraper l’enseignement primaire.