Le calendrier Maya indique que le 13 B’aktun ou Oxlajuj B’aktun B’aktun arrive à terme le 21 décembre ce qui a donné le signal à d’énormes célébrations officielles et a provoqué une explosion commercial et touristique sur les sites mayas en Amérique Centrale, la grande région qui inclus le Bélice, le Guatemala, El Salvador, le Honduras, le Nicaragua et le sud du Mexique.

Selon les historiens, le 13 B’aktun a commencé le 11 août 3 114 avant J.C. et selon le compte long, se termine le 21 décembre 2012 pour recommencer à partir de 0 un nouveau cycle d’une même période.

Cette célébration maya a été mis en relation avec des prémonitions catastrophiques et inclus la fin du monde ce qui est formellement démenti par les leaders indigènes.

Le tourisme de la fin du monde

Au Guatemala par exemple, les autorités touristiques vont réaliser 15 manifestations officielles dont un grandiose événement multimédia sur l’héritage maya le 20 décembre sur le site archéologique Tikal dans le département du Petén.

La préparation de ces festivités par le ministre de la culture et l’Institut guatémaltèque du Guatemala a nécessité la somme de 8,5 millions de dollars US selon l’Observatoire indigène.

Grâce à cette promotion les pays attendent environ 5 millions de visiteurs et le Mexique 10 millions. Les devises vont à l’Etat qui continue à ne pas s’occuper des besoins des peuples indigènes.

Pour résumer : Lors de l’avènement du 13 B’aktun, les gouvernements utilisent la culture maya comme attraction touristique tout en les laissant dans la marginalité et en bafouant leurs droits.

En Amérique Latine on compte 400 peuples indigènes ce qui représente une population de 50 millions de personnes.