Jusqu’à présent les recherches et fouilles archéologiques étaient très limitées au Nicaragua.

L’équipe de recherche comportait 29 archéologues dont des spécialistes de réputation internationale. Ces experts se sont divisés en trois groupes pour fouiller à Rivas, à l’est du lac du Nicaragua et dans la zone caribéenne.

Le 15 janvier 2015 le groupe HKND s’est réuni avec une mission de la Convention internationale de conservation des milieux humides (convention Ramsar) et s’est engagé à travailler en étroite collaboration avec cet organisme.

Ils ont ainsi visité la zone humide de San Miguelito.

La convention Ramsar fut signée en 1971 en Iran et entra en vigueur le 21 décembre 1975

159 états ont signé cette convention qui protège 1.886 zones importantes dans le monde.

Neuf de ces zones se trouvent au Nicaragua. La route envisagée pour le canal croisera le bord sud de la zone de San Miguelito, département de Rio San Juan.

Un nouveau rapport sur l’impact écologique du canal est prévu courant avril.

La période de négociations avec les citoyens affectés par le projet se poursuit jusqu’au mois de septembre et chaque cas est traité avec transparence pour éviter les injustices.

Des entreprises européennes sont intéressées pour participer à ce projet.