En 2007, les ressources de l’association ont été du même ordre de grandeur que celles de 2006 et 2005 :

Nous avons comme en 2005 et 2006 classé nos ressources et nos charges en 3 catégories :

  • Celles qui sont en lien direct avec l’objectif de l’association :
  1. Les parrainages des élèves du CDI (Centro de Desarollo Infantil – centre de développement infantile) Eduardo Contreras, du centre éducatif Doris Maria Morales Tijerino et centre éducatif « El comunal Angelita Morales », tous les trois situés dans la capitale Managua
  2. Le soutien au fonctionnement de la Casa Comunal San Cristobal de Chinandega

  3. La coopération avec l’association « Constellation – L’art pour faire grandir et relier les enfants » de Saint-Michel de Maurienne pour le soutien aux ateliers d’art plastiques présents dans le pays
  4. Les actions de recherche de fonds et de contact avec le public

 

  • Le fonctionnement de l’association proprement dite.



Les ressources en lien direct avec l’objectif de l’association

Les ressources destinées aux parrainages proviennent des parrains eux-mêmes, du Club Nicaragua du collège de Bourg-St-Maurice ainsi que d’un collège de Rousillon, des ressources diverses (lors du « Festival des Baladins » lorsqu’il existait encore) et des dons.

On observe à la lecture du tableau de la page suivante que les parrains demeurent majoritaires dans les ressources mais que leurs versements ont tendance à diminuer. L’activité du « Club Nicaragua » du collège de Bourg-St-Maurice demeure importante : elle a retrouvé en 2007, le niveau de 2005. En 2007, les élèves membres de ce club se sont chargés de vendre 166 calendriers.

Merci à eux pour cette action ainsi qu’à Madame CARESMEL, professeur d’espagnol qui anime le club !

Les dons des personnes appuyant l’association mais ne souhaitant pas devenir parrains s’étaient accrus en 2006, notamment pour permettre à certains jeunes disposant de très peu de ressources d’entreprendre ou de poursuivre des études à l’université. En 2007, les dons sont un plus faibles qu’en 2006, mais sont supérieurs d’un peu plus de 1.000 € à ceux de 2005.


Le soutien au fonctionnement de la Casa comunal de Chinandega est variable selon les années. En 2005, année de la présence à la « Semaine de la Solidarité Internationale » d’Alfonso Reyes, jeune chanteur et musicien nicaraguayen originaire de la ville et qui nous était envoyé par la Casa Comunal , nous avons reçu des dons et l’appui de l’école Petite Planète. En 2006, nous avons reçu le prix de la solidarité internationale de Pays de Savoie Solidaires avec le versement du solde début 2007.

Les animateurs de la Casa comunal nous tiennent informés régulièrement de l’évolution du crédit rotatif que nous avons initié et nous en parlons dans un document séparé. La commission des jeunes a l’intention de créer une nouvelle « branche » de ce micro-crédit certainement pour suivre des projets qu’ils jugent intéressants à soutenir.

Alfonso Reyes est toujours musicien et chanteur ; après un long silence, il vient de reprendre contact avec nous, nous annonçant qu’il allait être père d’un deuxième enfant et qu’il s’apprêtait pour une tournée aux Etats Unis avec un groupe connu de son pays.

Nous avons poursuivi notre coopération avec « Constellation » notamment pour l’acheminement des fonds vers les ateliers en fonctionnement dans le pays, au nombre de cinq à présent : un atelier à Chinandega, trois à Managua (au CDI, dans « El comunal » et au Doris Maria Morales Tijerino) et un depuis peu à Niquinihomo, lieu de naissance de Sandino.

Sylvaine et Pierre-Louis REMY, fondateurs et animateur de Constellation ont visité le Nicaragua en novembre dernier et vous rendront compte de leur voyage, de l’exposition des œuvres dans la ville historique de Granada et du fonctionnement concret des ateliers.


Les dépenses en lien direct avec l’objectif de l’association et le montant restant à financer qui en découle


Les moyens mis en œuvre par l’association pour couvrir le montant restant à financer

INTI mène régulièrement des actions de recherche de fonds et celles-ci sont aussi un moyen d’entrer en contact avec le public, parmi lesquelles :
• L’édition du calendrier annuel (en 2007, en partenariat avec Constellation)
• L’organisation de la foire aux livres en partenariat avec le CCFD
• La participation au marché solidaire de la « Semaine de la solidarité internationale »
• La participation au Marché de Noël organisé par la Mairie de Bourg-St-Maurice avec le Comité d’Animation (sauf en 2007)
• La participation au marché des continents organisé tous les deux ans à Chambéry
• L’organisation d’une fête de la solidarité (en 2007) en partenariat avec l’association Mosaïque qui se consacre à la promotion de la culture du Maghreb et du Moyen-Orient par la pratique des danses orientales, à la solidarité avec la Palestine et le Liban ainsi qu’à l’apprentissage du français pour les étrangers venant en Tarentaise pour leur travail.

Voici les gains provenant de l’édition du calendrier annuel :


Merci à Didier FLEURANTIN de faire depuis plusieurs années la création (conception artistique, mise en page) de notre calendrier sans demander de revalorisation de sa rémunération.

La marge bénéficiaire varie d’une année à l’autre, du moins en apparence, en raison des limites de la comptabilité. En effet, il aurait fallu tenir compte des stocks restant à vendre, des chèques restant à encaisser et aussi du fait que les recettes du Club Nicaragua proviennent aussi de la vente de calendriers et ne sont donc pas dans le tableau ci-dessus.

L’édition en 2007 du calendrier 2008 s’est faite en coopération avec Constellation. Il faut voir à présent si nous renouvelons cette coopération en 2008 pour le calendrier 2009.

Quant aux autres actions de recherche de fonds et de contacts avec le public, elles ont donné les résultats suivants :


La fête de la solidarité de Villaroger du 20 octobre 2007 a dégagé un chiffre d’affaires de 1.406 € et à dégagé un excédent de 1.060 € partagé par moitié entre les deux associations organisatrices.

Cette soirée a été animée par le groupe Folk Machine que nous tenons spécialement à remercier ici. Nous espérons être en mesure de dédommager, d’une manière ou d’une autre, Monsieur Yves BERTHIAS, principal animateur du groupe pour la réparation de son violon décollé à l’issue de la soirée en raison de l’ouverture impromptue de la boîte qui le contenait. Nous avons fait une déclaration à notre assurance et attendons sa réponse définitive.

Le résultat annuel après prise en compte du fonctionnement de l’association

On peut le déterminer par le tableau de la page suivante.

Il est à noter que l’association consacre moins de 2 % de l’ensemble de ses ressources annuelles à la couverture de ses dépenses de fonctionnement.


La subvention en espèces de la commune de Bourg-St-Maurice n’a pas varié depuis 2005 mais elle ne comprend pas son aide en nature, notamment par la mise à disposition de locaux comme la salle des fêtes ou la salle polyvalente du Châtelard, la mise à disposition de personnels et de véhicules pour la foire aux livres. Nous la remercions pour cette aide en nature.

Il est à noter également que nous bénéficions du haut cours de l’euro par rapport au dollar ce qui a permis d’augmenter les sommes versées en monnaie locale (sous réserve toutefois des frais bancaires supportés au départ et à l’arrivée).

Mais il ne faut pas oublier que cette augmentation apparente des versements ne permet que de compenser les hausses supportées dans le pays notamment du fait des produits pétroliers, sans parler de la gêne que chaque habitant ressent du fait des coupures de courant - liées aux ruptures de paiement et donc d’approvisionnement - ainsi que d’eau potable (les pompes nécessitant elles-mêmes d’être alimentées en énergie).


Nous vous communiquons quelques données sur le Nicaragua permettant de comprendre ce qui précède et la persistance de l’écart énorme entre nos deux pays, ce qui doit nous inciter à poursuivre notre action et à encourager les pouvoirs publics à y contribuer pour que la France prenne sa part dans les « Objectifs du Millénaire »….

Nous avons l’espoir de notre côté de pouvoir continuer à apporter notre petite pierre à la solidarité internationale en coopération avec d’autres associations agissant dans des domaines complémentaires, notamment dans ceux de l’art et de la culture, comme ce fut le cas depuis plusieurs années déjà avec Constellation et en 2007 avec Mosaïque.

Joseph Mougel

Trésorier