Les enseignants du secondaire se sont trouvés confrontés à des adolescents souvent distraits qui s’intéressent davantage aux nouvelles technologies tel Internet qu’aux études et qui vivent dans un contexte familiale qui ne les appuie pas beaucoup ce qui se fait sentir dans leur faible rendement scolaire.

Par contre la discipline en classe s’est améliorée et la sensibilisation à l’environnement a porté ses fruits. Par ailleurs l’échange avec un collège de Kristiansand en Norvège porte sur la biodiversité, les espèces en voie de disparition dans les deux pays. Ils ont également travaillé sur le traitement des déchets. Quelques nouveaux arbres ont été plantés dans l’espace du centre.

Le travail social des élèves consistait cette année dans la réalisation de peintures murales dans le collège afin de créer une ambiance agréable.

Dans les trois classes d’enseignements primaire les rendements scolaires ont dépassé de 16 % les objectifs.

Bilan du CDI Eduardo Contreras

Pendant l’année scolaire 2011, nous avons accueilli 394 enfants à la crèche, la maternelle et l’école primaire (les trois premières classes)

138 enfants ont bénéficié d’une bourse complète 110 enfants d’une demi-bourse 33 ont eu une réduction et

115 ont payé la totalité

L’actuel gouvernement fait des efforts pour augmenter la scolarisation des petits avec le programme AMOR, toutefois notre centre ne compte pas encore avec le financement de l’Etat, vu les limitations budgétaires.

Ainsi le centre fonctionne seulement avec l’appui des parents, des activités du centre comme la vente de repas, de pains, de pâtisseries, la réalisation de cartes brodées, de bougies, entre autres, ainsi que de la kermesse et la fête du maïs.

Le ministère de l’éducation nous donne des grains de base et de l’huile pour l’alimentation des petits pendant les mois de février à octobre.

Nous pouvons aussi compter sur l’appui solidaire de INTI pour subvenir aux nécessités de base.

Nous avons obtenu en primaire un rendement scolaire de 97% et en maternelle de 94%, ce qui reflète qu’il y a eu cette année une avancée significative du fait des adaptations des programmes éducatifs, une meilleure attention aux besoins des enfants et de la formation des enseignants et des parents d’élèves. À ceci s’ajoute une fréquentation régulière des enfants, l’alimentation adaptée et les programmes extrascolaires comme la peinture, la danse, la musique, la natation et l’informatique. La sensibilisation à l’environnement a aussi été au programme qui consistait à ramasser des bouteilles plastiques, du papier et d’autres matériaux recyclables que les enfants vendaient et, avec le bénéfice, ils organisaient des activités culturelles.

Des concours d’orthographie et de lecture étaient organisés en primaire pour inciter à la lecture dès le plus jeune âge. Les enfants sont soumis à un contrôle médical par un programme de nutrition. Ils sont régulièrement pesés et mesurés afin de détecter les enfants dont le poids est inférieur ou supérieur à la normal et prévenir les mauvaises habitudes d’alimentation.

26 enfants ont été suivis par la psychologue dont 2 enfants autistes, 12 enfants avec des problèmes d’attention et 12 avec des problèmes d’apprentissage. Ils étaient soumis à des évaluations et l’enseignement fut adapté à chaque cas.

Des séminaires de formation permettaient aux éducateurs et auxiliaires pédagogiques de la maternelle et de la crèche de compléter leur formation.

Les différentes fêtes furent célébrées dans le centre avec la participation artistique des enfants.

Lors d’ateliers de formation de jeunes d’Amérique Centrale organisé par la FECODESA, les élèves de primaire ont réalisé une présentation artistique.

Malgré les limitations, nous avons terminé l’année 2011 avec de bons résultats dans le domaine éducatif et nous sommes décidés de consolider notre équipe de travail, d’augmenter la qualité éducative et de continuer le travail pour la protection de l’environnement.

Rosario Pasquier-Luna

Le Centre Angelita Morales Aviles

Nous avons commencé l’année avec 33 élèves pour travailler uniquement avec les enfants et jeunes « extrascolaires ». Nous avons rencontré le problème de la désertion scolaire et presque un tiers n’ont pas terminé l’année. Les parents n’ont montré aucun intérêt pour les études de leurs enfants. Le rendement scolaire était de 84
%

Selon les intérêts des jeunes, ils ont participé à des ateliers de cuisine, de boulangerie et de couture. Ils ont également participé aux classes de peinture, de danse et de natation et ont eu de bons résultats en musique. 11 élèves ont terminé l’enseignement primaire et vont continuer leurs études au collège. Nous avons aussi obtenu de INATEC (Institut de formation professionnel) deux bourses pour les deux meilleurs élèves. Nous avons pu obtenir des chaussures pour les élèves et l’alimentation était assurée jusqu’à la fin de l’année. Quelques élèves continuent cette année.

Cette année, les élèves ne seront admis qu’après une conversation préalable avec les parents pour qu’ils assument leur responsabilité dans l’éducation de leurs enfants et la période d’inscription a été prolongée afin d’intégrer plus de jeunes qui ont réellement intérêt à étudier, même si la rentrée est prévue pour le 31 janvier. Nous travaillerons avec ceux qui doivent redoubler et ferons le point sur les connaissances des nouveaux.

Les dépenses mensuelles de l’Angelita sont :

Salaires : 11 616 cordobas

L’eau : 2 623 cordobas

Téléphone : 474 cordobas

Assurance (INSS) 2 585 cordobas

Alimentation : 6 600 cordobas

Ce qui représente une dépense mensuelle de 1 039$US

L’énergie électrique est payée par les pompiers bénévoles auxquels nous avons cédé une partie du terrain pour leurs voitures et un local. FECODESA (une fédération de coopératives) contribue au maintien du local