Inti Solidarité Nicaragua Amérique Centrale

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 5 février 2018

COSTA RICA - Contexte Pré-électoral

Par Rocio Alfaro – ALAI – AMLATINA – 31 janvier 2018

La conjoncture électorale du Costa Rica apparaît très surprenante, dans un pays de tradition « démocratique », respectueux des droits humains, ayant une large couverture dans le domaine de l’éducation, sans grands évènements violents et sans grande pénétration du narcotrafic comme c’est le cas dans d’autres pays…

Mais ceci ne correspond pas à la réalité ; cela fait partie du mythe qui s’est construit autour du Costa Rica et on est surpris de ce qui se passe actuellement si on n’a pas suivi attentivement les évolutions économiques, politiques et culturelles du pays.

Lire la suite...

dimanche 4 février 2018

HONDURASS

Honduras « Le peuple a le droit de recourir à l’insurrection pour défendre l’ordre constitutionnel » (Article 3 de la Constitution)

Depuis le 26 novembre dernier, date des élections générales, le Honduras est plongé dans une crise électorale, qui a causé plus d’une trentaine de morts, de nombreux blessés, des centaines d’arrestations arbitraires et des personnes portées disparues.

Selon la formule consacrée, nous aimerions dire que cette crise est sans précédent. Ce n’est malheureusement pas le cas. Elle trouve ses racines dans le coup d’Etat militaire perpétré le 28 juin 2009. Cette rupture institutionnelle (qualifiée pudiquement par certains de transition constitutionnelle) a, par la suite, été entérinée par le concert des nations qui a misé (à tort) sur le fait que la tenue d’élections en novembre 2009 pourrait donner l’illusion d’un retour à la normalité. En réalité, la crise actuelle n’est que le dernier épisode du feuilleton sanglant qui se joue au Honduras depuis 8 ans.

Lire la suite...

AGRESSIONS CONTRE LA CARAVANE DU CONSEIL INDIGÈNE

COMMUNIQUÉ AU SUJET DES AGRESSIONS CONTRE LA CARAVANE DU CONSEIL INDIGÈNE DE GOUVERNEMENT

Michoacán, le 21 janvier 2018.

 Aux médias,

À la société civile nationale et internationale,

 Ce 21 janvier dans la matinée, la caravane du Conseil Indigène du Gouvernement (CIG) et sa porte-parole María de Jesús Patricio organisaient un rassemblement dans la communauté nahua de Santa Maria Ostula (Michoacán), un territoire récemment délivré de l’influence du crime organisé qui y pillait bois précieux et minéraux. Lors de ce joyeux rassemblement massif, nous avons constaté qu’Ostula est une communauté libre, où la sécurité règne, où la police communautaire prend soin de la population, et où la résistance augmente contre le pillage capitaliste.

Lire la suite...

lundi 20 novembre 2017

Lettre d’info automne 2017

Bonjour,

L’année scolaire se termine au Nicaragua. Nous ferons le bilan dans la prochaine lettre. Nous pouvons déjà dire que ce fut une année très dynamique, mais aussi difficile à cause des perturbations climatiques, les pluies torrentielles ayant même interrompu l’enseignement à plusieurs reprises.

Il y a eu les élections municipales au Nicaragua (voir l’article)

Le Nicaragua s’est situé en bonne position dans le rapport 2017 sur l’égalité des sexes, soit la meilleure de toute l’Amérique Latine et se situant en 6ième position au niveau mondiale (avant la France), après l’Islande, la Norvège, la Finlande, le Rwanda et la Suède.

Néanmoins, il reste à conquérir pour le Nicaraguayennes le droit de disposer de leur corps. (voir l’article sur les lois concernant l’avortement)

Lire la suite...

Un groupe d’indigènes Rama au CDI Eduardo Contreras

rama_cay.png

Par l’intermédiaire de l’Association d’éducation populaire Carlos Fonseca, une ONG fondée en 199O, après la défaite électorale du FSLN, dont l’objectif est de promouvoir l’effort d’alphabétisation de toute la population afin d’améliorer les conditions de vie, un groupe de 5 femmes et 3 hommes de Rama Caye ont été invités au CDI pour participer à des ateliers d’artisanat.

Lire la suite...

La kermesse ou la fête du maïs

affiche_fiesta_del_mais.jpg

Elle a lieu tous les ans au mois de septembre dans le but de

- réunir les parents d’élèves et sympathisants du CDI autour d’un repas, en majorité à base de maïs et de jeux pour les enfants

- permettre aux enfants de montrer leurs acquis dans le domaine artistique : danse, musique et poésie

- récolter des fonds

- élire la reine du maïs et le cacique Pinol
reina_y_cacique.jpg

Lire la suite...

Rapport d’Amnesty International Honduras 2016/2017

Contexte

Dans le cadre de ses efforts de lutte contre la violence, la corruption et la criminalité organisée, le gouvernement a confié certaines tâches de sécurité publique à des unités composées d’agents ayant reçu une formation militaire. La Commission interaméricaine des droits de l’homme s’est inquiétée de ce que l’armée conduise des opérations de sécurité publique et fasse notamment usage d’une force excessive. La présence croissante d’unités militaires dans les territoires indigènes alimentait les troubles sociaux. Plus de 100 gradés de la police ont été démis de leurs fonctions dans le cadre d’une initiative visant à « assainir » les forces de sécurité, accusées d’être infiltrées par le crime organisé.

Lire la suite...

dimanche 19 novembre 2017

Où en est la législation de l’IVG en Amérique Latine ?

Selon une étude réalisée par OMS et l’Institut Gutmacher sur la période de 2O10 à 2014, au niveau mondial se pratiquent 56 millions d’avortements, dont 22 millions dans des conditions clandestines, la plupart dans des pays en voie de développement. 47 000 femmes meurent à cause de ces avortements dangereux.

Les lois les plus restrictives sont celles d’Amérique Latine. Dans 6 pays aucune interruption de grossesse n’est permise : La République Dominicaine, El Salvador, Haïti ; le Honduras, le Nicaragua et Surinam. D’autres pays permettent l’IVG quand la vie de la femme est en danger.

Il n ‘y a que 4 pays d’Amérique Latine qui ont légalisé l’avortement : Uruguay, la Guyane, Cuba et Puerto Rica.

Lire la suite...

- page 2 de 30 -