jeudi 20 octobre 2022

DMMT – CDI – Angelita Morales Premier semestre 2022

élèvé 1 examen.pngA la fin du premier semestre 2022, les élèves des trois centres ont passé des examens.

Sur les 182 élèves du DMMT, 156 ont réussi dans toutes les matières, 19 doivent repasser une ou deux matières, 7 plusieurs.

Sur les 334 élèves du CDI, 300 ont réussi dans toutes les matières, 21 doivent repasser une ou deux matières, les autres plusieurs.

En consultant les résultats, il ressort que les matières dans lesquelles les élèves ont eu le plus de difficultés ont été les sciences sociales, les sciences naturelles et les mathématiques.

Les élèves parrainés par INTI du DMMT et du CDI ont tous réussi les examens et ceci avec de très bonnes moyennes : 82 à 97% pour ceux du DMMT et 63 à 92% pour ceux du CDI.

fête 22.png

Les activités au CDI sont toujours aussi nombreuses et diversifiées
élève 2 examen.png

sport.png echèque.png

Lire la suite...

La casa comunal San Cristobal

En 2000, pour célébrer le nouveau millénaire, le Conseil Général de Savoie a décidé d’appuyer un projet par canton sous la devise « La Savoie, un cœur gros comme le monde » et INTI figura parmi les porteurs de projets.

Avec nos partenaires nicaraguayens, le choix se porta sur la construction d’une maison de quartier avec une salle polyvalente dans le quartier marginalisé Roberto Gonzalez. Nous étions sur le canton d’Aime où beaucoup de bénévoles ont organisé des activités pour compléter la subvention afin de permettre cette construction.

Pendant plusieurs années « la casa comunal » remplit pleinement sa fonction permettant aux habitants de se réunir et contribuant ainsi à la cohésion sociale, à des soirées d’information pour un jeune public ainsi qu'à des formations professionnelles.

Une équipe de femmes assurait le fonctionnement, le crédit rotatif, préparation de plats cuisinés, organisation de « piñatas » pour les enfants et autres fêtes.

En début 2004, une commission « jeunes » a vu le jour pour appuyer ce groupe initial.

Lire la suite...

mardi 26 avril 2022

Centre Angelita Morales

Martha Alvarado, la même institutrice que l’année dernière, enseigne aux 18 élèves 13 garçons et 5 filles dans les trois cycles qui remplacent les 6 classes de l’école primaire.

2 élèves sont en 1ier cycle, 7 élèves sont en 2!ème cycle et 9 élèves sont en 3ième cycle

L'âge des élèves va de 10 à 15 ans.%% profesora martha Alvarado y Niños de Angelita Morales.jpg

Lire la suite...

samedi 23 avril 2022

CDI Eduardo Contreras –Collège Doris Maria - année scolaire 2022

Comme tous les ans, les enfants et élèves trouvent leurs salles de classe en parfait état, repeintes, décorées, désinfectées.

Ils sont accueillis avec une piñata et des jeux le premier jour.

Les mesures de sécurité sanitaire restent très strictes à l’accueil et une infirmière passe dans les classes pour vérifier que toutes précautions sont appliquées.

A la crèche il y a 48 bébés,

A la maternelle 150 enfants de 3 à 6 ans et

A l’école primaire 370 élèves

Cette années les deux dernières années du primaire se font de nouveau dans les locaux du Doris.

Au Collège il y a 186 élèves.

contrôle.jpg

année scolaire 22.jpg

Lire la suite...

mercredi 9 février 2022

Bilan de l’année scolaire 2021

Malgré la pandémie, l’année scolaire s’est déroulée normalement, mais a demandé beaucoup d’attention et un surcroit de travail aux enseignants et psychologues.

Le centre a appliqué toutes les mesures préconisées par le Ministère de la Santé et du Ministère de l’Education pour éviter les contagions.

Comme tous les ans, les enfants et jeunes ont été suivis toute l’année dans leur développement physique, psychique et pédagogique.

Le CDI Eduardo Contreras

Rappelons que ce centre accueille aussi des enfants handicapés physiques ou ayant d’autres problèmes qui demandent une attention spéciale. C’est le cas d’un bébé et de 14 enfants de la maternelle. Dans la maternelle, 45 enfants ont atteint le niveau pour commencer l’enseignement primaire.
promo tercer nivel.png

Lire la suite...

mercredi 24 novembre 2021

Nouvelles des activités au CDI Eduardo Contreras

Les activités dans les centres sont toujours aussi nombreuses et innovantes.

Pendant ce deuxième semestre, la prévention routière a pris une grande place.

Beaucoup d’enseignants et quelques élèves du Doris qui vont passer leurs bacs cette année

ont même eu l’occasion de passer leur permis de conduire.

pprévention 1.png vélos.png

Lire la suite...

jeudi 23 septembre 2021

Les potagers scolaires

Le projet des potagers scolaires a bénéficié d'un financement du Conseil Générale de Savoie et de Savoie Solidaire

huerto1.pnghuerto 2.png
huerto 3.png


préparation des terrains par des élèves

élèves du Doris nettoyant les plantations

Chacun des trois potagers scolaires a un responsable

Celui du CDI est sous la responsabilité de Yelvin José Perez Rodriguez

Celui du DMMT et de l’Angelita est Allan Garcia

En dehors de la production, ils sont aussi destinés à apprendre aux enfants et jeunes l’amour de la terre mère et à une alimentation saine.
Les élèves participent également à l’entretien des plantations.

Lire la suite...

mercredi 22 septembre 2021

Bilan du premier semestre 2021 du CDI Eduardo Contreras, Doris Maria Morales Tijerino et Angelita Morales

La grande majorité des enfants et adolescents des trois centres était présente pour suivre les cours. Des 310 élèves de l’enseignement primaire, seulement 8 ont préféré les cours en ligne et c’est aussi le cas pour 3 des 172 élèves du collège.

Comme chaque année, les élèves sont suivis par les psychologues pour détecter des problèmes d’apprentissage, de comportement ou une prise en charge individuelle. C’était le cas pour 14 enfants de la maternelle, de 24 élèves du primaire et de 14 élèves du collège.

En coordination avec le Ministère de la Santé, des journées de vaccination contre le tétanos et la grippe ont eu lieu pour les élèves, enseignants et parents et les locaux ont été désinfectés. Le poids et la taille des enfants de la crèche et de la maternelle ont été contrôlés et les résultats communiqués aux parents. Une infirmière a été embauchée pour surveiller l’état de santé des élèves. La police a réalisé des activités de prévention routière.

Lire la suite...

jeudi 9 septembre 2021

Le couloir sec (el corredor seco) d’Amérique Centrale

Le critère utilisé pour la délimitation du couloir est fondé sur les zones dont la période sèche dépasse 4 mois par an. Il concerne les 5 pays d'Amérique Centrale et Panama.
Cette région est particulièrement affectée par le changement climatique ce qui se traduit non seulement par des longues périodes de sécheresse, suivies de pluies torrentielles et ouragans qui détruisent les récoltes, mais aussi par des tremblements de terre et éruptions volcaniques.

C’est une région d’une longueur de 1.600 km et de 100 à 400 km de largeur.

Ces phénomènes climatiques extrêmes s’aggravent depuis plusieurs années, assèchent des rivières et lacs et causent des incendies de forêts.

Paradoxalement, l’Amérique Centrale n’est responsable que de 0,5% des émissions de gaz à effet de serre, alors qu’elle est considérée comme l’une des plus vulnérables.

Selon les estimations, les températures pourraient augmenter de 4° vers la fin du 21ième siècle et les précipitations se réduire de 14%.

Lire la suite...

mercredi 5 mai 2021

Le projet pédagogique Doris Maria Morales Tijerino

Les jeunes qui ont suivi l’enseignement à distance l’année dernière, surtout ceux du collège, sont tous présents depuis la rentrée scolaire en février. 174 sont matriculés au Doris. Cette année, différents cours sont proposés les après- midi : couture, cuisine, musique, peinture, informatique, anglais, français, boulangerie. Trente élèves restent jusqu’’à 3 h, les autres sortent à midi et demi.

Nous sommes surtout intéressés par l’enseignement du français. C’est Rosario qui a rencontré cette jeune femme qui a étudié à l’UNAN, avait fait un stage en France, mais n’avait pas trouvé d’emploi à son retour, qui l’a embauchée.

Du fait que les classes d’enseignement primaire sont maintenant toutes regroupées au CDI, les 17 enfants et jeunes du programme Angelita Morales sont intégrés au Doris. Martha Alvarado qui avait auparavant travaillé au CDI, tout en suivant sa formation d’institutrice et qui est maintenant diplômée, est très dynamique et a déjà obtenu de bons résultats avec eux à la fois en ce qui concerne l’apprentissage que les relations.
Angelita 2021.jpg

Lire la suite...

mardi 4 mai 2021

Les conséquences des ouragans ETA et IOTA au Nicaragua en novembre 2020

Les deux ouragans ETA de catégorie 4 avec des vents de 225 km/h, suivi de IOTA de catégorie 5, deux semaines plus tard avec des vents de 260 km/h (les plus forts en 127 années) ont affecté environ 5 millions de personnes en Amérique Centrale et Mexique.

Le gouvernement du Nicaragua a estimé les dommages à plus de 742 millions de $US, soit l’équivalent de 6,2% du produit brut du pays.

Au Nicaragua, ce sont 3 millions de personnes qui ont été affectés, surtout dans les territoires indigènes de la région autonome de la Côte Atlantique Nord, du triangle minier, Matagalpa, Jinotega, Nueva Segovia, Rivas et Carazo.

La pêche artisanale, la sylviculture et l’agriculture, c’est à dire les activités principales de la région ont été sérieusement affectées.

Les ouragans sont arrivés à une période de l’année où les réserves alimentaires commencent à manquer. Beaucoup de récoltes sont perdues car ce sont 37 075 ha de terre cultivées avec du riz, café, cacao, haricots, maïs et sorgo qui ont été affectés par ce désastre. 4000 pêcheurs ont perdu leurs équipements.

L’élevage de poules, cochons et bétail n’a pas été épargné (42000 animaux noyés)

Il a fallu organiser l’intervention de vétérinaires pour éliminer les cadavres d’animaux dans le respect des mesures sanitaires et prévenir les maladies.

La pandémie n’a pas facilité le travail.

Lire la suite...

Situation de notre association

Comme pour toutes les associations, la pandémie affecte les activités de INTI. Nous avions accepté la proposition de l’Université de Chambéry que les étudiants se mobilisent pour les comités de solidarité internationales de Savoie. Trois étudiantes en langues s’étaient engagées pour élaborer un projet culturel d’échange entre les élèves du Doris Maria Morales Tijerino et le collège de Bourg St. Maurice pour permettre de créer une nouvelle dynamique de notre association.

Elles ont en effet réalisé un projet dans ce sens dans le cadre de leurs études, puis ont abandonné la coopération avec nous, sans avoir commencé la recherche de fonds pour permettre le voyage d’une délégation nicaraguayenne en France. Nous sommes bien sûr très déçus.

Lire la suite...

lundi 3 mai 2021

test

test

Lire la suite...

lundi 1 février 2021

Bilan INTI 2020

Tout comme les autres associations, l’année 2020 fut difficile à cause de la pandémie qui a empêché toute activité pour recueillir des fonds d’une part et qui d’autre part n’a pas permis des échanges de courrier avec les enfants parrainés. Encore à ce jour, la poste ne fonctionne pas entre la France et le Nicaragua.

Plusieurs parrains ne peuvent plus contribuer au financement du projet pour des raisons économiques ou d’âge.

Rappelons aussi qu’INTI aura 30 ans d’existence l’année prochaine et nous n’avons pas réussi le renouvellement des adhésions. Et nous aussi n’avons plus la capacité d’organiser de grandes manifestations.

Rappelons que nous étions à l’initiative du Marché de Noël et de la Fête de la Solidarité à Bourg St. Maurice, que nous étions intervenus dans les écoles et au collège pendant plusieurs années et qu’il y avait un Club Nicaragua très actif au collège, avec quelques fois des intervenants nicaraguayens. Pendant des années, nous avons aussi participé au Marché des Continents à Chambéry.

INTI a reçu le Prix de la Solidarité Internationale de la part de Pays de Savoie Solidaires à plusieurs reprises et lors du passage à l’an 2000, nous avions obtenu des financements pour une « maison communale » dans un quartier de Chinandega, Nicaragua, dans le cadre de l’opération « La Savoie, un cœur gros comme le monde »

Lire la suite...

Bilan de l’association Doris Maria Morales Tijerino 2020

de Nydia psychologue – résumé

Dès le moment où l’OMS a fait connaître la pandémie au niveau mondial, des contacts ont été pris avec le MINSA (Ministère de la santé) pour vacciner les élèves, les enseignants et les parents et de mettre en place toutes les mesures de prévention pour éviter les contaminations,

et avec le MINED (Ministère de l’Education) pour ajuster l’enseignement dans le nouveau contexte :

_ formation des enseignants pour l’utilisation des plateformes Edmodo et Zoom

_ guide pour l’étude par téléenseignement

_ Les défis étaient énormes pour assurer à la fois l’enseignement des élèves présents et de ceux dont les parents préféraient les garder à la maison. Il a fallu aussi mener des actions pour atténuer l’angoisse et le stress suscités par la pandémie.

En coopération avec « Puntos de Encuentro » (Points de rencontres), une association avec laquelle il y a des relations depuis plusieurs années, des vidéo-conférences ont permis des discussions sur des thèmes très variés et de mettre en pratique des techniques de relaxation, de storytelling (une technique de communication narrative par écriture libre comme un conte, pour sensibiliser et mieux mémoriser un message)

Lire la suite...

mercredi 23 décembre 2020

BILAN de l’Année scolaire 2020 du Centre Doris Maria Morales Tijerino

selon les lettres de la directrice Yesarela Mendoza
L’année s’est passée avec de grandes difficultés mais aussi riche en nouvelles expériences pour accompagner les jeunes. L’important est de transmettre des messages forts pour continuer les tâches quotidiennes et recharger l’énergie dans cette époque pleine d’adversités, dit-elle.
Chaque année la coopération entre les trois centres continue à se renforcer.

Les deux psychologues du projet pédagogique se partagent le travail. L’une d’elles est Cristian Padilla qui a une expérience de 10 ans. Du fait de la pandémie où beaucoup d’élèves ont étudié par internet, elle a fait ses interventions d’une heure chaque fois par vidéoconférence. Un des thèmes fut : Comment gérer nos émotions en relation avec nos enfants dans le contexte actuel de la pandémie.
Les psychologues et les enseignants sont également très attentifs pour éviter tout harcèlement, soit dans les classes, soit par les réseaux sociaux.
débat au Doris.jpeg
Débat au Doris
Cette année, les potagers scolaires ont permis de mettre l’environnement en valeur, de transmettre l’amour pour la terre aux élèves et d’utiliser les récoltes pour les repas et goûter des élèves.
Les élèves ont également participé à un concours avec d’autres établissements scolaires autour d’idées innovantes, de la culture de la paix et la qualité de l’éducation. C’est une élève en terminale qui a reçu le 1ier prix pour la création d’une « boîte » dans laquelle les élèves peuvent faire part de leurs soucis, d’éventuels abus ou problèmes et soulager ainsi leurs émotions.
Enseignants.jpeg Les enseignants ont parfois aussi besoin de lutter contre le stress. (avec la psychologue Nydia) Les promotions ont eu lieu le 28 novembre. Le lieu a été décoré avec du matériel de recyclage.

Lire la suite...

Le Nicaragua après le passage de l’ouragan IOTA

Le 17 novembre 2020 un deuxième ouragan de catégorie 5 s’est abattu sur le Nicaragua avec des vents de 260 km/heure, des pluies torrentielles accompagnées de tonnerre et d’éclair, causant 6 morts et des destructions encore plus importantes que ETA avant de continuer sa route vers le Honduras causant également la désolation.

Le directeur adjoint de SINAPRED (Système National de Prévention des Désastres) avertit de l’augmentation et de plus grande intensité des ouragans en Amérique Centrale dû au changement climatique.
Iota.jpg

Lire la suite...

jeudi 19 novembre 2020

GUATEMALA Assassinat de Domingo Choc, médecin traditionnel et guide spirituel maya

Domingo Choc.jpg Au Guatemala, la police a arrêté deux hommes et deux femmes soupçonnés de meurtre après qu’un guide spirituel autochtone Maya respecté a été torturé, aspergé d’essence et brûlé vif après avoir été accusé de sorcellerie. Cela s'est passé en été 2020.

Domingo Choc Che, 55 ans, expert en phytothérapie traditionnelle qui avait travaillé avec des chercheurs de l’University College London, a été saisi samedi soir dans sa maison du village de Chimay par un groupe de personnes.

Les ravisseurs l’ont accusé d’avoir organisé une cérémonie sur une tombe familiale et l’ont torturé et battu pendant plus de 10 heures avant de l’incendier dimanche matin, selon un procureur local. Trois autres suspects sont toujours en fuite.

Une vidéo largement partagée de ses derniers moments montre Choc Che en flammes et implorant de l’aide avant de s’effondrer. Personne ne vient à son aide. Son assassinat a suscité l’indignation au Guatemala et au-delà, et évoque de sombres souvenirs de la guerre civile génocidaire du pays, au cours de laquelle la population indigène a été soumise à une cruauté systématique.

«Nous sommes indignés. Comment est-il possible que notre propre peuple se comporte de façon aussi ignorante? » a déclaré Jose Che, le secrétaire de l’association des conseils spirituels Relebaal Saqe du Guatemala.

«Il y a depuis longtemps de la discrimination et du racisme contre les Mayas. Ils ne respectent pas notre cosmovision, notre spiritualité. » Choc Che était un ajilonel, ou spécialiste de la médecine maya, mais il avait participé à une série de projets de recherche scientifique et travaillé à conserver les connaissances traditionnelles et les remèdes à base de plantes.

« Nous avons perdu une bibliothèque de connaissances et un grand-père qui avait une vaste connaissance de la médecine et de la façon de prendre soin de la terre », a déclaré Mónica Berger, sociologue et anthropologue à l’Université de la vallée du Guatemala.

Choc Che était l’un des 30 participants à un projet lancé en mai 2019 pour documenter les plantes médicinales traditionnelles dans le département reculé de Petén. Le projet a été lancé en collaboration entre University College London, Zurich University et University of the Valley.

Lire la suite...

Nicaragua et l’ouragan Eta

ouragan Eta.jpg

L’ouragan Eta a détruit 1830 habitations et d’autres 8 030 sont endommagées. On évalue les dommages matériels à 174 millions de $US. Presque 2 millions de personnes étaient exposées à l’ouragan, surtout dans la région autonome des Caraïbes du Nord, le triangle minier, Nueva Segovia, Jinotega et Chinandega.

Pendant le passage de l’ouragan 71 145 personnes étaient évacuées dont 47 297 étaient hébergées dans 325 refuges, sans avoir à enregistrer des pertes humaines.

16 centres de santé et parmi eux l’hôpital de Bilwi sont endommagés.

Il y a aussi des dommages causés à 45 écoles, à l’installation de traitement de l’eau potable de Bilwi, à 66 ponts, 900 km de chemins, d’édifices publics, de stades etc.

L’électricité était coupée dans 49 273 habitations etc. Il a affecté un quart des aires protégés. Les plantations sont également complètement dévastées.
ouragan.jpg

Lire la suite...

lundi 5 octobre 2020

Lettre info septembre 2020

L’été était riche en évènements malgré la pandémie. Le 41ième anniversaire de la révolution n’a pas pu être fêté comme les années précédentes, mais la population est sortie dans les rues un peu partout dans tout le pays.





Le 40ième anniversaire de la campagne d’alphabétisation et de la jeunesse sandiniste donnait aussi lieu à des célébrations.

Le CDI a également organisé une petite fête et puis la grande kermesse
reina y cacique 2.jpgpublic.jpg

La kermesse ou la fête du maïs est chaque année un événement important qui permet à la fois

_ de valoriser la culture des différentes régions du pays : dans chaque classe du CDI les enfants défendent une région, une reine et son cacique sont alors élus pour représenter cette région.

_ de rassembler les familles des enfants et élèves et des sympathisants du projet

_ de récolter des fonds (cette année pour réparer le toit d’un des bâtiments)

Cette fête demande un travail énorme et implique tout le personnel et d’autres bénévoles.


fiesta mais.jpgcocineras.jpg


Lire la suite...

- page 1 de 35